Fiche de l'auteur

Saubadine Philippe

 

 

Nomadisme et célébration, concentration et rayonnement induisent le cheminement de l’œuvre de Philippe Saubadine. L’intériorisation des mémoires – mémoire réelle des lieux habités : Pays basque, Sahara, Afrique noire, mémoire imaginaire captée dans les lectures et les récits – certifie les parcours pérégrins, capte les saveurs épurées, subtilise les éclats de sécheresse.

Sa pensée investit les héritages successifs des peuples et des individus côtoyés, soumise à l’investigation à la fois sereine et éprouvée. L’origine est pour lui le point focal de l’errance déterminant les choix quotidiens et construisant le legs en sa négation de l’immobilisme.

En accompagnement intime s’expose la soupçonnée, la radieuse. Celle qui déploie les aubes, empaume les souffles, mûrit l’éternité.

 

Depuis 1989, Philippe Saubadine anime la revue Les Nouveaux Cahiers de l’Adour, autour du texte court (poésie, nouvelles, récits), des recensions d’ouvrages et de revues ainsi que de l’actualité des événements liés aux initiatives des confrères et consœurs revuistes. Chance d’avoir côtoyé Armand Monjo, Guy d’Arcangues, Pierre Bourgeade, Jean-Louis Depierris, Claude Pelletier, Jean-Claude Villain, Jean-Pierre Ugarte.

Ses poèmes ont paru dans Vagabondages, Phréatique, La Sape, Résu, Lieux-d’Être, Friches, Froissart, Contre-allées ; ses nouvelles dans L’Encrier renversé, Encres vagabondes, Ribaud revue, Tempête sous un crâne.

Il a également écrit une introduction à l’œuvre du peintre Jean-Pierre Ugarte – exposition Bouleversements (Galerie Mennour) et exposition du Patio d’Anglet – ainsi que Tente-deux tableaux visités du peintre Louis-Frédéric Dupuis.

 

Publications :

  • Mémoires éclatées, éd. St-Germain-des-Prés, 1985.
  • Le Souffleur de vers, éd. Subervie, 1987.
  • Gradiva (avec Jolayne Dupiot-Saubadine), éd. D’un trait, 1991.
  • Territoires confondants, éd. D’un trait, 1999.

 

Liens :

Le sommet de l'aveu

 

LES EDITIONS n&b