Fiche de l'auteur

Keranguéven Jean Louis

 

 

 

 

 

Né en 1942, d'origine bretonne, Jean-Louis Keranguéven s'est trouvé déposé en terre montpelliéraine par une marée au coefficient imprévu. Il a publié quelques textes en revues (Décharge, Multiples, Revue des Archers, Lieux d'Être, Souffles).

Plusieurs années de silence ont conduit son travail à un dépouillement rigoureux. La problématique de l'écriture et ses mécanismes, la solitude de l'acte créatif, la quête d'une sagesse tout entière contenue au sein de l'arbre et de sa symbolique conquise sur les terres nostalgiques de l'enfance sont ses thèmes de préoccupation quotidiens. Il les exprime dans un style concis, musical et rythmé, parfois coloré d'évocations marines.

 

Il a récemment publié :

  • Livre Pauvre, coll. Aboli bibelot, Daniel Leuwers, avec le peintre Marcel Robelin.
  • Dans la promesse arborescente, éd. des Cents Regards, avec le peintre A.P. Arnal, 2007.
  • Repères d'échouages, éd. Encres Vives, avec le peintre Maurice Doladille, 2008.
  • Elle et Lui phréatiques, Anthologie Triages 2009, Tarabuste.
  • Le tutoiement des branches, éd. n&b, 2010.
  • A contre-sève, éd. Encres Vives, 2011.
  • Au silence consenti, éditions de l'Atlantique, 2011.
  • Comme un paysage absent, éditions du Gril, 2012.
  • Carré d'orties, éd. Encres Vives, 2012.

Lauréat du Prix de la Découverte poétique Simone de Carfort 2012 (Fondation de France).

 

Lien :

Le tutoiement des branches

 

LES EDITIONS n&b